Des coeurs d'alène

Des coeurs d'alène Vallhund suedois-Spitz des Wisigoths

Vallhund suedois-Spitz des Wisigoths

Dysplasie du coude et luxation des rotules

Dysplasie du coude et luxation des rotules

Depuis 2017, les reproducteurs sont dépistés pour la dysplasie du coude et la luxation des rotules.


 


Dysplasie du coude

 


La dysplasie du coude du chien est une maladie à composante en partie héréditaire liée à un nombre important de gènes. Des facteurs extérieurs sont également impliqués dans l’apparition de la dysplasie du coude comme une croissance trop rapide, une activité physique intense ou une alimentation inutilement riche en énergie.



La dysplasie du coude chez le chien est un terme regroupant 4  affections différentes : l’ostéochondrite dissécante (OCD), la non-union du processus anconé (NUPA), la fragmentation du processus coronoïde (FPCM), et l’incongruence du coude.

Elle se caractérise par des signes de boiteries des pattes avant, de façon plus ou moins prononcée souvent aggravée lors de l’exercice. Les chiens sévèrement atteints seront enclins à refuser l’exercice et à rester couchés la grande majorité du temps.



Le dépistage s'effectue par radiographie du coude (3 pour chacune des pattes avant) sous anesthésie générale.

Le résultat de l'examen s'échelonne de 0 (absence de dysplasie du coude), SL (stade limite), 1 (dysplasie légère), 2 (dysplasie moyenne) à 3 (dysplasie sévère)






Luxation des rotules

 

La luxation de la rotule n'est pas une pathologie typique du Västötaspets. Elle est commune à de nombreuses races et touche plus fréquemment les petites races.



Elle est plus ou moins invalidante en fonction du stade de la maladie.



La luxation de la rotule est un problème qui entraîne une boiterie car lorsque les chiens sont atteints de ce problème, la rotule sort de la trochlée fémorale, le membre reste alors en flexion et le chien boitille.



Cette pathologie peut être d’ordre génétique (luxation congénitale) ou d’ordre traumatique (suite à un choc ou un mauvais mouvement) .



Le diagnostic d’une luxation de rotule est réalisé par un vétérinaire, essentiellement en palpant le genou du chien. Cette palpation va permettre de déterminer la sévérité de la luxation de rotule.

Les luxations rotuliennes sont classées en 4 grades :



- GRADE 0 : la rotule peut être luxée manuellement mais revient spontanément à sa place



- GRADE 1 : la rotule luxe occasionellement mais peut se replacer ou être replacée par des manipulations



- GRADE 2 : la rotule est luxée en permanence mais peut être replacée par des manipulations



- GRADE 3 : la rotule est luxée en permanence et ne peut pas être replacée par des manipulations